Concerts et Spectacles

RÉSON(D)ANCE

Corinna Niemeyer, direction musicale

Jill Crovisier & Rhiannon Morgan, chorégraphes

©Bohumil Kostohryz

15
mai
2021
15 mai 2021
20h00
Kinneksbond, Centre Culturel Mamer

Lors de cette rencontre inédite, l'Orchestre de Chambre du Luxembourg et les chorégraphes Jill Crovisier et Rhiannon Morgan exploreront une période florissante de la musique française : l’aube du XXème siècle.

Côte à côte sur scène et à travers le prisme d’œuvres écrites pour la danse — Prélude à l’après-midi d’un faune et La création du monde — musicien·ne·s et danseuses chevronné·e·s vous promettent un voyage subtil au fil du temps. L’énergie des corps fusionnera avec celle de la musique pour vous offrir, sous la baguette de la cheffe Corinna Niemeyer, tout le génie de pièces magistrales écrites par d’illustres compositeurs de l’époque : Debussy et Milhaud. Un jeu de résonances mouvementé et empreint de virtuosité, qui vous envoûtera dès les premières notes.

Les chorégraphies que vous découvrirez pendant cette soirée ont fait l’objet d’un appel à candidatures, lancé en février 2021. Après délibération, un jury a sélectionné les projets menés par Jill Crovisier (JC Movement Production) et Rhiannon Morgan (LUCODA — Luxembourg Collective of Dance). Sous le regard bienveillant de l’actuel directeur du Centre national de la danse à Lyon Davy Brun, qui suivra de près le processus de création des deux chorégraphes, les pièces suivantes verront le jour :


Prélude à l'après-midi d'un faune
Jill Crovisier | JC Movement Production

Plus de cent ans après la version du chorégraphe russe Vaslav Nijinski, qui glorifiait le désir masculin, un duo de danseuses fera écho — avec humour, mais aussi engagement — à l’apologie actuelle de la quête incessante du corps féminin parfait. Faisant référence aux séances d’aérobic diffusées à la télévision dans les années 1980 et partant du principe que les femmes aspirent aujourd’hui de plus en plus à se transformer en nymphes, peu importe les sacrifices, Jill Crovisier et Laura Arend feront dialoguer les époques, en contrepoint à la musique de Debussy et au propos originel de Nijinski.

La création du monde
Rhiannon Morgan | LUCODA — Luxembourg Collective of Dance

Dans la mythologie africaine, la Terre est vue comme une femme, source de création. Cinq interprètes féminines incarneront les cinq sens et les cinq éléments à travers le récit en six parties de la partition musicale d’origine. C’est dans un chaos de mouvements complexes que ces corps interagiront à travers leur propre vocabulaire corporel unique, puis fusionneront en harmonie pour former un tout, à l’image de l’essence même de l’existence humaine, au-delà des différences. Pleinement intégrées aux musicien·ne·s de l’orchestre, les danseuses se confondront avec les instruments dans une unité parfaite reflétant la constitution de base commune à tout être humain.


Outre les deux œuvres précitées, l’Orchestre de Chambre du Luxembourg interprétera les Danses concertantes n°3 (Thème varié) et n°4 (Pas de deux) d’Igor Stravinsky.

Corinna Niemeyer ©Simon Pauly
Jill Crovisier ©Bohumil Kostohryz
Rhiannon Morgan ©Bohumil Kostohyrz